Le CCAS

Présentation

 Accueil de loisirs

Dans la vie de notre Commune, vous avez peut-être entendu parler du Centre Communal d’Actions Sociales, ou CCAS ? Certains se demandent ce que cache ce sigle, à quoi sert cet organisme et de quelle manière il fonctionne.

 

Il s’agit d’une commission de neuf membres, présidée par le maire, assisté de quatre conseillers municipaux désignés par leurs collègues et de quatre délégués de la population, nommés par le préfet pour la durée du mandat municipal.

 

Cette commission dispose d’un budget spécial et peut posséder des biens propres.

• Elle étudie les demandes d’aides sociales reçues par les services de la mairie et s’efforce d’y répondre au mieux,

• Elle s’emploie aussi, dans la mesure du possible et de ses moyens, à aider la commune par des investissements à destination sociale ( garderie, maison de retraite, centre de soins, etc.),

• Chaque fin d’année, la commission offre un repas aux personnes de 70 ans et plus,

• Tous les deux ans, elle organise l’opération « brioches » dans la commune pour l’APEI de Saint-Claude,

• Enfin, cette commission est en relation avec les organismes et les associations qui s’occupent des familles ou des personnes âgées au sein de la commune ou dans les administrations départementales.

 

La composition actuelle du CCAS est la suivante :

• Président : François Godin, Maire

• Membres du conseil municipal :  Jean-Marie Lacroix, Michel PUILLET, Christiane GROS, Angélique LACROIX

• Délégués nommés par le préfet : Christiane GROS, Claude LACROIX, Fabienne LAMY-CHAPPUIS, Claude BOCQUET

 Centre de soins

Dans la grande majorité des communes, le budget du CCAS est alimenté par une subvention municipale. A Bois d’Amont, nous avons la chance de posséder une propriété à la Cure : la Ferme de La Bouriaz. Grâce à l’excellente gestion de mes prédécesseurs à la mairie, Georges Lacroix et Georges Vandel, un lotissement a pu y être implanté avec les terrains en location, ce qui nous procure un revenu régulier qui nous permet d’aider la commune et non pas d’être aidés par elle.

 Cantou

 

 

 

 

Ainsi, depuis les années 1970, le CCAS a pu investir dans  le centre de soins, l’accueil de loisirs et le cantou, ce qui a permis au conseil municipal d’effectuer d’autres équipements. Vous pourrez remarquez que pour conserver cette possibilité d’investissement, le CCAS a toujours refusé d’intervenir dans le fonctionnement de ces équipements, estimant que le rôle de la collectivité est d’équiper, le fonctionnement devant être supporté au maximum par les utilisateurs.

 

 

 

Retour haut de page >>>

© 2009-2017 Commune de Bois d'Amont • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales
Albums photos Contact Accessibilité : Augmenter la taille du texte Accessibilité : Diminuer la taille du texte